LES MAINS DU MONDE

———

Animée par Patrick Masbourian, LES MAINS DU MONDE est une émission portant sur le travail des artisans. Dans cette série de 15 épisodes de 22 minutes, on pose un regard sur l’héritage indispensable laissé par les travailleurs manuels et surtout sur ce qu’il adviendra d’eux dans le futur.

LES MAINS DU MONDE est l’occasion de s’arrêter un moment pour réfléchir au futur des cordonniers, des bijoutiers, des joailliers, des vignerons, des ébénistes, des imprimeurs, des tailleurs, des ferblantiers, des couturières, des céramistes, des forgerons, des luthiers, etc.

Pour rencontrer les artisans, il faut se rendre à leur atelier — ce lieu pittoresque et charmant. Mais on trouve également des artisans qui travaillent en usine. Il s’agit d’habiles ouvriers ou encore d’entrepreneurs artisans qui ont grossi et qui ont toujours l’ambition de bien faire les choses. Notre animateur va à la rencontre de tous ces artisans, et discutera avec eux de leur boulot et de leur place dans la vie sociale, culturelle et économique.

Nous vivons dans un siècle fou, alors qu’on ne sait plus d’où proviennent les objets du quotidien. On connaît tous l’impact de la mondialisation, de la délocalisation des usines, de la robotisation de la production, de la surconsommation et de l’obsolescence programmée. Mais l’artisan est encore mieux placé pour comprendre ces enjeux. Il offre une résistance à certaines tendances lourdes provoquées par le marché mondial. L’animateur complétera sa quête en interrogeant des spécialistes du travail artisanal. Il fera également témoigner des artisans amateurs qui jugent que le travail manuel est un aspect fondamental de l’expérience humaine.

Avec nos caméras curieuses, nous voulons faire de gros plans sur ces mains calleuses qui façonnent nos assiettes et nos bols, ces mains qui pétrissent la pâte du pain, qui confectionnent d’élégants vêtements, qui réparent nos voitures, qui ressemèlent nos chaussures. Ces mains qui travaillent pour le monde, depuis que le monde est monde…

LES MAINS DU MONDE fait la démonstration que l’artisan est un survivant, malgré la mondialisation, malgré l’industrialisation, malgré l’ordinateur, malgré les robots.

———






Loading