CROC

———

On s’ennuie de Croc. Croc, le magazine qu’on riait, entre 1978 et 1995. À son apogée, le mensuel humoristique tirait à près de 90 000 copies et chaque exemplaire était lu par 5,75 personnes. Aujourd’hui, les gens de 40 à 65 ans se souviennent de l’humour extrêmement corrosif de Croc. Il se souviennent aussi du plaisir qu’ils ont eu à découvrir Red Ketchup, Michel Risque, le Sombre vilain, la sœur violente et tous ces autres bonshommes plus ou moins fréquentables. Les lecteurs de Croc savent aussi que les gros noms de Jacques Hurtubise, Hélène Fleury, Roch Côté, Claude Meunier Pierre Huet, Stéphane Laporte, Guy A Lepage, Serge Grenier, Yves Taschereau, Michel Rivard, Serge Chapleau, François Parenteau, Zoomba, Réal Godbout, Pierre Fournier, Garnotte, Jean-Paul Eid et bien d’autres, sont liés à l’aventure du mensuel.

Bref, Croc a été un acteur majeur dans le développement de deux vecteurs culturels au Québec: l’humour et la BD. Ce projet documentaire comporte donc deux épisodes de 52 minutes couvrant ces deux aspects essentiels de l’aventure du magazine Croc.

On s’ennuie de Croc, mais hourra, Croc renaîtra! Annuellement, un éditeur important réunira les anciens collaborateurs du magazine pour créer un album qui reprend l’esprit baveux de la publication. Cette aventure éditoriale s’inscrit dans la foulée de l’extraordinaire anthologie Les années Croc, publiée en 2013, et écrite par Jean-Dominic Leduc (par ailleurs un complice important de ce projet de documentaire) et Michel Viau. Nous voulons tourner ces retrouvailles, et plonger dans le cœur créatif de la bête, voir les étapes de fabrication de Croc. À ce sujet, la cofondatrice du magazine, Hélène Fleury, accepte de participer à l’aventure. Notons que le grand manitou de Croc, Jacques Hurtubise, nous a quittés cette année. Son fils a offert à Jean-Dominic Leduc des boîtes d’archives de photos et de vidéos. Le documentaire se complémentera donc à merveille avec le livre déjà paru, et qui a déjà fait la joie des anciens lecteurs.

La série en deux volets Le monde selon Croc cherche à explorer l’importance de l’humour et de la BD au Québec. Elle flatte à la fois la nostalgie des téléspectateurs, mais stimule aussi la réflexion, puisque bien des gens connus œuvrent toujours dans ces milieux aujourd’hui et qu’on veut comprendre pourquoi le Québec est fou de ses humoristes, et pourquoi le Québec a connu un essor incroyable dans le domaine de la bande dessinée. Ces collaborateurs toujours actifs sont les enfants du magazine. Une chose est certaine, cette série documentaire nous fera sourire. Avec tous ces rigolos qui ont passé par Croc, les conversations ne seront sûrement pas banales

———






Loading