ABÉCÉDAIRE DE JOSÉ NAVAS

———

Une lettre, un thème, une brève exploration qui passe par la tête, le cœur et le corps. Abécédaire Navas déroule l’alphabet de A à Z pour raconter, en mots et en mouvements, l’histoire du danseur et chorégraphe contemporain José Navas. Originaire de Caracas, il a débarqué à Montréal via New York en 1991 et il est rapidement devenu l’un des chorégraphes les plus en vue de la scène québécoise. Il faut dire qu’il danse comme un dieu. À l’aube de la cinquantaine, il fait encore salle comble quand il danse en solo et le public se pâme d’admiration devant la beauté envoûtante de ses œuvres de groupe. Crâne rasé, regard pétillant, voix posée aux sonorités latino, José Navas est aussi de ceux qu’on ne se lasse pas d’écouter. Car c’est un homme hypersensible, intelligent, attachant et aussi plein d’humour. Les yeux plantés dans l’objectif, il se livre facilement, en toute simplicité et sans fausse pudeur. Anatomie, Blues, Caracas… Vingt-six lettres et autant de fenêtres ouvertes sur son intimité et sur la poésie du corps en mouvement. Car chaque témoignage s’accompagne d’une danse, écho sensible forgé dans le silence du corps. Chaque chorégraphie est filmée dans un lieu différent. À chaque fois, on découvre un nouvel univers, un nouveau costume, un nouvel aspect du talent de José Navas. Au fil des anecdotes, des réflexions, des confidences, le portrait se dessine d’un homme qui, comme chacun de nous, a aimé, souffert, douté, rêvé, qui a parfois dû lutter, renoncer, se relever après être tombé… Un homme passionné et passionnant qui a trouvé dans la danse une raison d’être et une façon unique de communiquer avec les anges et avec les humains. Solos, duos et chorégraphies de groupe se succèdent. Au fil du mouvement, des atmosphères créées, des émotions cueillies à fleur de peau, une identité chorégraphique se révèle, tout en raffinement, force et subtilités; tout en audace, transparence et authenticité. Riche, originale, magnétique. L’empathie se renforce pour cet individu qu’on sent si proche de nous et l’on comprend, sans nul besoin d’explications, comment l’indicible se raconte par le corps et la danse. Une occasion pour cet artiste charismatique d’expérimenter une autre forme de rencontre avec le public, de partager une part de l’expérience acquise et le feu d’une passion. Une mosaïque mi-expressionniste mi-impressionniste qui combine des animations graphiques de l’artiste multidisciplinaire Lino aux entrevues et performances dansées. Un film rythmé, touchant et accessible qui pose un regard inédit sur la danse et la démocratise en la reliant à la vie.

———






Loading